Traiter l'habitat de l'animal contre les parasites

Traiter l'habitat de l'animal contre les parasites

Traiter l’animal, mais aussi son environnement

Peu de personnes le savent, mais 95% des parasites vivent dans l’environnement de l’animal et s’y reproduisent. Il est donc essentiel de traiter l’animal, mais aussi l’habitat afin d’éviter une nouvelle infestation. La maison, le panier, les accessoires de l’animal, mais aussi la voiture doivent être traités. Dès l’arrivée des beaux jours, les parasites refont surface et représentent un véritable problème pour les propriétaires d’animaux. Ils infestent à la fois l’animal et son environnement. Il devient alors très difficile de s’en débarrasser et beaucoup de personnes ignorent les bons gestes à adopter. Ce manque d’information entraîne souvent une remise en question de l’efficacité des antiparasitaires pour animaux. Bien qu’ils soient performants, leur action doit être complétée avec un traitement de l’habitat pour éviter que les parasites ne se multiplient à nouveau dans l’environnement de l’animal et le réinfestent.

Les parasites et les risques liés

Les puces

Ces insectes piquent leur hôte et se nourrissent de leur sang. Les puces vivent généralement dans des endroits humides et chauds (comme le pelage de l’animal) et prolifèrent entre mars et novembre. Elles sont aussi porteuses de maladies comme le ténia (sorte de vers plat) et peuvent engendrer une DAPP (Dermatite par Allergie aux Piqûre de Puces).

Les poux

Ils se nourrissent du sang de leur hôte toutes les 3 à 6 heures. Tout comme les puces, les poux se développent dans des endroits chauds et humides (comme les niches, paniers, moquettes, etc). Une infestation de poux peut provoquer des démangeaisons, voire même des lésions cutanées. Chez les chiots, une anémie peut même être provoquée par une infestation massive de poux.

Les tiques

Ces acariens se nourrissent du sang de leur hôte seulement 3 fois au cours de leur vie et ces repas peuvent durer plusieurs jours. Les tiques vivent généralement en extérieur dans des milieux moyennement humides et chauds, et se développent surtout au printemps et à l’automne. Elles peuvent transmettre des maladies comme la piroplasmose, la borréliose (ou maladie de Lyme) et l’ehrlichiose.

Les aoûtats

Ces arachnides s'alimentent du sang des vertébrés avec leur trompe, lorsqu’ils sont au stade de larves. Ils sont principalement présents pendant la période estivale (au mois d’août) et peuvent provoquer des démangeaisons et des lésions de la peau.

Les punaises de lit

Ces insectes piquent et sucent le sang de leur hôte. Elles sont surtout présentes dans les maisons et apprécient particulièrement la literie ou encore les fentes du plancher.

Les gales

La gale du corps est provoquée par l’acarien Sarcoptes scabei. Cette maladie est surtout répandue durant l’automne et l’hiver. Elle peut engendrer une perte des poils, l’apparition de pellicules et de croûtes ainsi que de fortes irritations. Un amaigrissement et un abattement peuvent aussi apparaître. L’Homme peut également être contaminé par la gale. On la reconnait aux papules rougeâtre associées à de fortes démangeaisons.

Les mites

Réparties en deux familles, les mites de vêtements et les mites alimentaires préfèrent les températures élevées et se développent surtout au printemps. Elles peuvent transmettre la cheylétiellose aux animaux, qui peuvent à leur tour contaminer l'Homme (maladie appelée zoonose chez l’humain).

Les cafards

Ces insectes se retrouvent le plus souvent dans des lieux chauds, comme les cuisines où ils se nourrissent de déchets humains. Ils sont porteurs de bactéries, virus et champignons. La contamination s’effectue lorsque l’on mange un aliment contaminé par ces insectes. Cela peut causer des infections intestinales, de l’eczéma et de l’asthme. Ils peuvent aussi transmettre des maladies comme la salmonellose, la dysenterie, la fièvre typhoïde, la tuberculose et certaines hépatites.

Les araignées et les fourmis peuvent aussi provoquer d’importantes infestations dans les habitations. Même si elles ne sont pas réellement dangereuses pour l’Homme et l’animal, leur présence peut très vite devenir dérangeante.

Les solutions de Beaphar

Pour lutter contre le fléau des infestations parasitaires, le laboratoire Beaphar a développé une gamme complète d'insecticides destinés au traitement de l’habitat. Elle est composée de deux diffuseurs automatiques, deux diffuseurs faisant également office de sprays, d'un spray manuel et d'un pulvérisateur. Plusieurs modes de diffusion sont disponibles :

  • Les diffuseurs automatiques permettent de traiter une pièce dans son ensemble : Laisser le produit se vider au centre de la pièce, attendre 3 heures avant de rentrer, puis aérer pendant 1 heure.
  • Les sprays ciblent des zones à forte concentration parasitaire : Vaporiser les endroits susceptibles d’abriter des insectes, à environ 30 cm de distance.

Ces différents formats permettent de traiter toutes les surfaces de l’habitat allant de 25m² à 160m², dans leur globalité et dans les moindres recoins.

Insecticides habitat Beaphar

En savoir plus sur ces produits

Utilisez les biocides avec précaution. Avant toute utilisation, lisez l’étiquette et les informations concernant le produit.

  pet types : Antiparasitaires Chat Chien Oiseau Petits mammifères

Retour en haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de contenus adaptés à vos centres d'intérêt et améliorer votre expérience sur le site. Cliquez ici pour en savoir plus