La vaccination du chat et du chaton

Ou comment prendre soin de la santé de son chat dès sa naissance.

La vaccination du chat et du chaton

L’arrivée des beaux jours est propice à la naissance de nombreux petits chatons. L’allongement de la luminosité quotidienne commençant à partir de février et mars, conduit à l’apparition des premières chaleurs chez la chatte. La gestation durant environ 2 mois, les chatons pointeront leur bout du nez vers le printemps-été. Le chaton étant sensible aux infections virales et bactériennes, il est important de veiller à le faire vacciner peu après sa naissance et tout au long de sa vie. En effet, certaines maladies peuvent être mortelles.  

Chaton extérieur vaccination

Quel est l’âge idéal pour faire vacciner mon chat ? 

Au cours des premières semaines de sa vie, un nouveau-né est immunisé grâce aux nombreux anticorps présents dans le colostrum, le premier lait de la mère. Cependant, ses défenses immunitaires diminuent progressivement. Fragile, il doit être vacciné à partir de ses huit ou neuf semaines. Le vaccin permet au chat de réagir rapidement et efficacement contre un virus ou une bactérie. Trois à cinq semaines plus tard, un rappel est nécessaire. N’oubliez pas que sans celui-ci, votre chaton ne sera pas immunisé et pourra développer une ou plusieurs maladies.
Il est donc important que vous emmeniez votre chat chez le vétérinaire pour qu’il puisse procéder à un examen complet ainsi qu’à une identification. De plus, on vous fournira son carnet de santé et les papiers vous identifiant comme propriétaire. Ainsi, la primo-vaccination, c’est-à-dire la première série de vaccins sera réalisée. 

Quels sont les vaccins recommandés ? 

Il faut savoir qu’en France aucun vaccin n’est obligatoire, mais ils sont fortement conseillés par les vétérinaires. Seul le vaccin contre la rage sera obligatoire si vous voyagez en dehors du territoire français accompagné de votre chat. Les vaccins sont recommandés quel que soit le mode de vie du chat. Généralement, les vétérinaires conseillent des vaccins pour ces quatre maladies potentiellement mortelles. 

Le Typhus 

Ce virus est mortel dans 50 % à 90 % des cas. Il est à l’origine de la gastro-entérite dont les symptômes sont les suivants : douleur, diarrhée sévère, vomissements ainsi que la perte d’appétit. En effet, le typhus vient se développer dans la moelle osseuse et le tube digestif du chat. Cette maladie se transmet par voie orale ou nasale car elle peut se trouver dans la gorge ou excréments du chat. La particularité de ce virus est qu’il est très résistant dans l’environnement. Il se fixe sur les vêtements et chaussures, et peut-être transporté sur de longues distances. 

Le Coryza 

Cette maladie bénigne chez l’homme, est extrêmement contagieuse entre les félins. Elle se transmet par voie oral, nasale ou ophtalmique. La grippe du chat est l’association de trois virus : l’herpès virus, le calicivirus et le réovirus. Les symptômes se manifestent par une infection des voies respiratoires et du nez, conduisant le chat à éternuer plus souvent que d’habitude. On note aussi des écoulements oculaires, de la fièvre et parfois des ulcères dans la bouche.  

La Leucose 

Elle se manifeste souvent chez les chats adultes qui ont accès à l’extérieur. On associe souvent ce virus au SIDA chez l’homme car il se transmet par voie sexuelle et voie sanguine. Cependant il ne se transmet ni à l’homme ni à d’autres espèces animales. Tout comme le SIDA, un chat qui est porteur du FeLV développera la maladie sur plusieurs années. Au début les symptômes sont discrets voire inexistants puis apparaîtront au bout de quelques années des complications conduisant au décès.  Aucun traitement spécifique n’existe à ce jour hormis la prévention par la vaccination. 

La Rage 

On oublie souvent que cette maladie peut se manifester autant chez le chien que chez le chat. En plus d’être transmissible à l’homme, elle est mortelle. Ce virus enfermé dans la salive des animaux porteurs, se transmet via les morsures. Celui-ci va pénétrer la peau et atteindre le cerveau via les nerfs pour l’endommager. Cependant, la rage peut se manifester sous deux formes. La forme « furieuse » conduisant à une agressivité et à un changement brutale de comportement. Ou la forme paralytique ou « muette » provoquant une paralysie des muscles de la mâchoire du chat. Il salive abondamment et quelques jours plus tard, il décède. Cette forme est la plus répandue chez le chat avec 80 % des cas. 

Stéthoscope vaccin chat

À quelle fréquence dois-je faire vacciner mon chat ? 

Les vaccins sont des substances provoquant la production d’anticorps pour stimuler le système immunitaire afin de protéger l’animal des maladies. Cependant il est nécessaire de réaliser plusieurs injections de primo vaccination puis d’effectuer des rappels afin que votre chat soit bien protégé. Ainsi, le programme de vaccination doit être précis et régulier. Votre vétérinaire vous fournira le calendrier de vaccination de votre chat dès votre première visite. Même si il est conseillé de faire un rappel une fois par an, le nombre et l’intervalle de temps entre chaque injection dépendra du type du vaccin. Lorsque notre chat est âgé on a tendance à oublier ces rappels. Cependant, avec le temps ses défenses immunitaires s’affaiblissent et il devient plus fragile. Il est donc important de mettre à jour les vaccins de son chat. 

Quels effets secondaires existent-ils ? 

Comme pour les humains, les effets secondaires ne sont pas inexistants chez le chat. Néanmoins, ils restent rares et bénins et dépendent du type de chaque chat. En effet, les vaccins mis en circulation sont testés et soumis à des règles très strictes. Leur mise au point et fabrication sont rigoureusement surveillées par les autorités de santé.  Seuls des rares cas de réactions graves peuvent survenir : le chat gonfle, se gratte ou vomit.  Il devient alors primordiale d’emmener son félin chez le vétérinaire. 

Au moment de chaque injection, il est important que votre chat soit en bonne santé. Un vaccin réalisé sur un chat correctement nourri et protégé des parasites sera d’autant plus efficace et ne l’affaiblira pas. 

L’importance des phéromones

Les visites chez le vétérinaires peuvent être des expériences stressantes pour votre chatte gestante tout comme pour les chatons à vacciner. Le stress se manifeste par le biais de comportements qui peuvent être pénibles pour le reste de la famille, tels que des griffades verticales, des marquages urinaires ou des miaulements insistants. Les phéromones félines faciales sont donc une bonne alternative pour calmer votre chat. En effet, elles sont instantanément reconnues par celui-ci et sont associées à un sentiment de sérénité, de sécurité et de bonheur. CatComfort de Beaphar est une solution simple et efficace pour réduire les problèmes comportementaux des chats. Le diffuseur électrique va répandre les phéromones dans l'environnement de votre chat et sera efficace jusqu’à 1 mois. Le format spray, plus pratique en cas de déplacement par exemple, ou stress ponctuel, est efficace sur une durée de 5 heures. Nous vous conseillons donc d’utiliser le spray calmant CatComfort dans sa caisse de transport, 15 minutes avant le départ. Cela va aider votre chat à se sentir bien et apaisé pendant le trajet et/ou la visite. Cependant, n'utilisez pas le spray sur votre animal ou lorsqu'il est à l'intérieur de la caisse de transport.

Le coût des vaccins du chat

Les frais médicaux sont un aspect à ne pas négliger lors de l’acquisition d’un chat. En effet, des coûts sont à prévoir afin de subvenir aux besoins de son félin. La vaccination est un élément important pour garantir une bonne santé à votre chat.  Il faut savoir que le budget médical varie en fonction du chat que vous avez adopté. Mais généralement, les premiers vaccins coûtent aux alentours de 130 euros et il faut compter 70 euros pour chaque rappel. Ne pas oublier la consultation chez le vétérinaire, généralement facturée une 30 aine d'euros.

Chaton extérieur vaccination

  pet types : Chat

Retour en haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de contenus adaptés à vos centres d'intérêt et améliorer votre expérience sur le site. Cliquez ici pour en savoir plus